COMMENT NAÎT LE PROJET ANJALI 

«Le perçu est une description apprise et malléable. Si on le souhaite, l'acte de percevoir est un acte libre. L'observateur est un mystère contemplé. Le perçu, le même mystère » Carlos Jesús Castillejos  

 

Le projet Anjali est né d’un profond besoin de partager ce qui a été appris. Tout a commencé en 2008, lors de mon premier voyage au Mexique en tant qu'étudiante en commerce. J'y découvre une fascination pour les traditions autochtones des Amériques. En parallèle, le monde hindou et shivaiste s'ouvre à moi. Découvrir ces deux réalités et le concept de l'être en tant que co-créateur de sa vie, déplace toutes mes références.

 

J'étudie avec Xanatl Barra, grand-mère de la tradition maya toltèque, qui me guide aujourd'hui encore. Xanatl est membre de la communauté Masacalli fondée par le visionnaire Carlos Castallejos. Sa mission et sa vision sont de protéger et de diffuser les enseignements des sages de l'Anahuac. Elle est une pionnière dans la transmission des enseignements de Jamie Sams à travers les 13 clans mères qui s’ouvre aux cercles mixtes.

 

En tant que danseuse de la lune, je me rapproche du Camino Rojo ( de la tradition Native Mexica) et sa vision du monde. Je suis inspirée et suis les traces de L'Abuela Tonalmitl, qui devient mon guide dans la compréhension et l'expérience de la tradition Guerrière Mexica. L'Abuela Tonalmitl est l'une des quatre initiatrices de La Danza de la Luna au Mexique. Sa résonance s'étend aujourd'hui sur plusieurs continents. Tonalmilt est également une figure d'autorité du Earth Roots Council. Elle est présentée comme une avocate de la vie et de la Terre nourricière. Elle invite en particulier les femmes à reconnaître et à valoriser leur rôle de gardiennes de la vie.

 

La tradition Native Americaine devient pour moi une philosophie de la vie. S'ouvre à moi de multiples opportunités de rencontrer des gardiens de tradition et ainsi approfondir chaque enseignement. Apprendre à Libérer notre propre conditionnement (culturel, familial ...) pour nous approprier la sagesse du coeur.

Tous ces enseignements prennent de plus en plus de place dans ma vie et à chaque retour sur mes Terres françaises, en contact avec mes amis et ma famille, je reconnaîs l'importance de partager ces sagesses ancestrales.

 

La sagesse n'a pas de frontières et si elle peut accompagner et soutenir le processus de chacun, la parole mérite d'être entendue. Le projet Anjali est né avec pour objectif de franchir les frontières physiques et répandre la parole des ancêtres.